Communiqué de presse Ecosystème numérique :Sonatel Academy : la 1ère école de codage gratuite au Sénégal Par Sonatel – 22 novembre 2017

Dakar, le 22 novembre 2017 – Sonatel ouvre officiellement les portes de Sonatel Academy, sa nouvelle école de codage, première du genre au Sénégal, en présence de M. Stéphane Richard, Président Directeur Général du groupe Orange et M. Alioune Ndiaye Directeur Général de Sonatel..

A travers la création de cette école, le groupe Sonatel, avec l’appui du Groupe Orange, réaffirme son engagement majeur dans l’écosystème numérique des pays dans lesquels il est présent.

Une école de formation moderne, adaptée au contexte digital d’aujourd’hui

Sonatel Academy a pour mission principale d’améliorer l’employabilité des jeunes et de leur permettre de maîtriser les “e-compétences” dont ils ont besoin pour prospérer dans l’économie digitale du 21ème siècle.

L’objectif est de former des jeunes, demandeurs d’emplois et profils sous-représentés (femmes notamment), aux métiers techniques du numérique et leur permettre, à travers cette formation professionnalisante, de s’intégrer au marché du travail ou de créer leur propre activité, et ainsi de compléter le dispositif Ministériel existant par des parcours “métiers du numérique”.

Sonatel Academy propose un programme de formations courtes gratuites, s’inscrivant dans le dispositif FPEC (formation professionnelle pour l’Employabilité et la Compétitivité) des “Certificats de spécialités” du Ministère de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat.

L’école spécialisée sur les nouvelles compétences numériques telles que le développement de sites web et d’applications mobiles ou l’intégration informatique vient ainsi :

renforcer la diversité et la qualité de l’offre de formation globale disponible au Sénégal.
encourager et soutenir les acteurs clefs de la filière sénégalaise dédiée à la promotion des compétences numériques et des talents ;
accompagner l’Etat dans sa politique de développement de l’économie numérique, notamment dans sa stratégie Sénégal Numérique 2025.
Stéphane Richard, PDG du groupe Orange, indique que « Orange est présent dans le domaine de l’Education digitale, en particulier avec le Programme Ecoles Numériques, bien développé au Sénégal. Avec Sonatel Academy, nous allons encore plus loin, en décidant de former gratuitement au Sénégal, des jeunes à la programmation informatique et de pouvoir ainsi les lancer vers une activité professionnelle très porteuse».

Selon Alioune Ndiaye, DG de Sonatel, « Sonatel réitère ainsi son ambition de faire émerger au Sénégal et au-delà de ses frontières, des PME Tic pour favoriser la création d’emploi et de valeur, porteur de développement et confirme sa volonté d’être partenaire numérique de l’Etat et des parties prenantes, dans la transformation digitale. »

Une première promotion de 50 apprenants

Depuis le Lundi 13 novembre 2017, une première promotion de 50 apprenants a démarré son programme de formation et sortira diplômée en juin 2018. Le curriculum s’étale sur 840 heures sanctionnées par un stage de validation des compétences de 140H en entreprise. Ces apprenants qui vont devenir des développeurs Web, seront accompagnés dans leur projet professionnel jusqu’à leur insertion dans le tissu numérique. Tidiane Touré, apprenant de la 1ère promotion, affirme d’ailleurs que « son projet professionnel à l’issue de cette formation est de créer sa propre startup dans le digital ».

Suite à un appel à candidatures sur le site sonatelacademy.sn relayé sur les réseaux sociaux et les médias, le processus de sélection de la première promotion a été mené par une commission composée d’acteurs de l’écosystème : Ministère de la Formation Professionnelle, l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), l’ESMT (L’Ecole Supérieure multinationale des Télécoms), des formateurs et des experts de Sonatel.

L’école s’appuie sur l’expertise de Simplon.co, une entreprise de l’économie sociale et solidaire (agrément ESUS), reconnue leader dans son domaine. Elle dispose d’un réseau d’écoles qui propose des formations gratuites pour devenir développeur web et d’applications mobiles, intégrateur, coach numérique, datartisan, e-commerçant, etc.

Sur le volet pédagogique, Sonatel Academy a sélectionné des formateurs Sénégalais qualifiés à l’issue d’un processus de recrutement rigoureux. Une 2ième promotion sera lancée dès le second semestre 2018. Une extension de l’école est déjà prévue, ainsi qu’un programme de e-learning permettant de généraliser la formation au plus grand nombre de jeunes Sénégalais.

ANNEXE

Sonatel, partenaire numérique des startups et des développeurs du Sénégal

Le groupe Sonatel a positionné la Croissance et le Développement Economique comme un des 4 axes de sa politique de Responsabilité Sociale d’Entreprise. L’économie numérique y est essentielle.

Le soutien du Groupe aux start-ups et développeurs à travers différentes initiatives, confirme sa position d’acteur majeur du développement numérique et sa volonté d’être le partenaire de l’Etat dans la transformation digitale du Sénégal. Un soutien qui vise à contribuer et à renforcer les compétences dans le domaine du numérique, mais aussi à développer l’esprit d’entreprise en participant à la création d’emplois.

Sonatel, partenaire privilégié du 1er incubateur de la sous – région : le CTIC Dakar

L’école de codage Sonatel Academy se trouve dans les locaux du CTIC Dakar, 1er incubateur au Sénégal et dont Sonatel est membre fondateur.

Dans le cadre de son soutien au développement de l’écosystème numérique, Sonatel accompagne l’incubateur dans son développement depuis plusieurs années. Cet appui se manifeste tout au long de l’évolution du CTIC Dakar depuis 2015 et le financement de la rénovation d’une partie de l’annexe de locaux, vient confirmer l’intérêt du groupe à la formation de futurs entrepreneurs de l’écosystème numérique.

Teranga Capital

Teranga Capital est le premier fonds d’investissement à impact dédié au financement et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) sénégalaises. Sonatel, en sa qualité d’actionnaire de Teranga Capital, y a investi 900 millions dans le but de renforcer son soutien aux PME en générant des impacts sociaux et économiques positifs au bénéfice de toutes ses parties prenantes. Teranga Capital a levé un capital initial de 3,2 Milliards francs CFA auprès d’acteurs de renom au Sénégal en plus de Sonatel.

Orange Fab Sénégal

Carrapide Tech et OuiCarry, deux start-ups sénégalaises de moins de 4 ans, développant un service innovant, ont bénéficié d’un appui financier de 5 millions de francs Cfa, de moyens logistiques de grande qualité et surtout d’un accompagnement permettant d’accélérer leur activité en boostant leur service en partenariat avec Orange.

Ces deux startups ont été hébergées dans les locaux du siège de Sonatel à Dakar tout le temps de l’incubation pendant l’année 2016. Carrapide Tech est la PME qui a lancé l’application web et mobile d’informations sur les itinéraires des bus TATA et Dakar Dem Dikk appelée Talibi. OuiCarry, elle, est une plateforme d’intermédiation d’E-commerce pour acheter en ligne sans carte bancaire et se faire livrer à domicile.

Pour la 2ième saison en cours cette année, Orange Fab Sénégal fait le bonheur de deux autres startups sénégalaises : Comparez.sn, agrégateur de 439 651 articles en ligne via le regroupement de 43 sites d’annonces et marketplaces et Bayseddo 2.0, bourse agricole (plateforme web) qui met en relation les agriculteurs en besoin de financement qui sont en partenariat avec BIO-AGRIPOLES à des investisseurs/particuliers en capacité de financement.

Dakar Digital Show, le 1er Salon Ouest Africain sur les contenus et le digital

Placé sous le thème central : « Des innovations de rupture », cette édition 2017 du Dakar Digital Show a été le point de rencontre privilégié de l’univers de la production numérique de l’Afrique dans un contexte de digitalisation avancée d’une économie émergente.

Le Dakar Digital Show a pour objectif d’une part, de développer une véritable plateforme de rencontres B2B en fournissant aux professionnels du secteur un contexte d’échanges pour mettre en lumière les perspectives de business et, d’autre part, de réunir les acteurs du secteur du digital et des contenus de l’Afrique et du monde entier.

Ainsi, les thématiques de cette année ont été choisies en fonction des dernières tendances et prédictions en termes d’innovation : E-commerce/M-Commerce, Internet des Objets (IoT), Fintechs, Digital workspace, Streaming des contenus, Réalité Virtuelle/Réalité augmentée (VR/AR), Gaming & E-Sport.

Les primés du Hackathon lors du Dakar Digital Show 2017

Premier Prix : SmartFAD (IoT/Smart City) : SmartFAD est un chatbot (robot conversationnel) capable de discuter avec les utilisateurs via les réseaux sociaux afin d’apporter des réponses à leurs questions 24h/24 et 7j/7. Lot : 3 millions FCFA et un stage à Sonatel.

Deuxième Prix : Virimma (IoT/Smart City): visite à distance de biens immobiliers depuis le confort de leur maison, sans se déplacer et comme s’ils y étaient. Lot : 2 millions FCFA avec une participation au programme d’accélération Buntu Teki de CTIC Dakar.

Troisième Prix : Walam (IoT/Smart City): plateforme Web et Mobile qui permet à ses utilisateurs de trouver par géolocalisation son plus proche voisin, détenant les compétences nécessaires pour résoudre besoin. Lot : 1 million FCFA avec un stage au sein de Kiwi.

Linguère Digital Challenge

Ce concours récompense les startups sénégalaises dirigées par des femmes, utilisant les nouvelles technologies dans leur activité. Fin 2016, Sonatel a remis le 1er Prix du LDC 2016, doté de 10 000 000 FCFA (Pack start-up inclus) à la jeune entreprise Les Gourmandises de Karelle, un blog culinaire créé et dirigé par Mme Karelle Vignon-Vullierme déjà très suivi sur les réseaux sociaux.

Aawdi a reçu le 2ème Prix du LDC 2016 constitué de 5 000 000 FCFA (Pack start-up inclus). Dirigée par Mme Dicko Sy, Aawdi est une plateforme en ligne sur web et mobile pour faciliter l’accès aux semences. Un marché virtuel d’intermédiation semencière. Connecter les acteurs agricoles au marché des semences agricoles grâce à un système de géolocalisation et une plateforme USSD.

Le 3ème Prix du LDC 2016, avec 4 000 000 FCFA (Pack start-up inclus), est revenu à Signare Express, un service de livraison et messagerie express qui emploie des femmes sur le terrain lancée par Mme Aïcha Aïdara Bousso.

L’édition 2017 du Linguère Digital Challenge vient d’être lancée depuis ce début novembre.

Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient

Chaque année, le POESAM récompense des projets innovants basés sur les Technologies de l’information et de la communication permettant d’améliorer les conditions de vie des populations d’Afrique et du Moyen-Orient, dans les domaines tels que la santé, la finance, l’éducation ou encore l’agriculture.

Grande nouveauté de cette 7ème édition, chacun des 17 pays où le Groupe Orange est présent a étudié les projets soumis localement et a désigné trois gagnants.

Ownlabs, Eyone et ApiAfrique ont ainsi défendu le Sénégal à Cape Town pour le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient 2017 devant un jury international.

Ownlabs innove dans le domaine de l’éducation utilise la réalité virtuelle, en proposant : un laboratoire de physique, chimie et biologie en réalité virtuelle accessible via n’importe quel Smartphone muni d’un casque de réalité virtuelle bon marché.
Eyone, s’active dans le domaine de la santé en présentant E-YONE MEDICAL SI et le PASSEPORT MEDICAL. La suite médicale permet aux acteurs impliqués d’avoir les outils requis. Le SI permet aux structures d’avoir une gestion dématérialisée de l’ensemble de leur activité y compris les tâches administratives et de facturation, mais en priorisant la numérisation et le partage du dossier médical, des fonctions d’interactions avec les patients tels que la messagerie pour des suivis à distance ou dédiés.
ApiAfrique, qui évolue dans le domaine de l’éducation et de la santé avec le profil d’une entreprise sociale sénégalaise qui propose des solutions innovantes, locales, respectueuses de l’environnement pour l’hygiène des femmes et des bébés.